La Tête dans les Miages

Ben (2 jours avant le départ): « – Hello Remy, désolé c’était le rush… la météo est bof pour notre plan ski, c’est jackpot ou flop, t’es toujours partant ? »

Rem (3 min plus tard): « Ok go !!!!! Chaud bouillant !!! »

C’est donc comme ça que l’on est finalement parti pour notre plan A, malgré que les diverses météo laissaient encore une grande place au doute…

Demi-jour 1: on retrouve donc Rem à Lausanne. Il assure l’animation à l’arrière avec les 2 terribles jusque chez la Mamie qui nous les garde pour 2 jours et demi. Une boulangerie Française et quelques km plus tard, on est au Cugnon vers 14h. Muche a parié l’apéro qu’on arriverait pas avant 17h… qu’à celà ne tienne, les (gros) sacs sont fait et on commence l’approche.

On fait 1h30 à pieds puis on chausse enfin les skis, avant de les renlever 50m plus loin… Oui c’est printemps et malgré l’hiver exceptionnel, on touche à la fin de la saison. Ce court intermède nous permet de constater les premiers problèmes de peaux qui collent pas de Rem… ça commence bien ! Après une petite averse (quand on dit que ça commence bien), on arrive au refuge de Tré la Tête dans la brume, à temps pour la tournée de Muche (finalement tout s’arrange ;-)).

Refuge de 1907 bien authentique, (ou ya pas de BDs). Une tournée de Génépi et quelques histoires de coeurs, puis Rem décide avec bravoure de rester dans le dortoir en compagnie d’une classe de Jeunes, alors que Truc & Muche font les vieux et décident de prendre une petite chambre pour 2.

Le lendemain on chausse du refuge… pour renlever les skis 50m plus haut (oui c’est le printemps), puis on arrive dans le fameux passage du Mauvais Pas (tremblez mortels !). On s’attendait tellement un truc « mauvais » que finalement ça passe tout seul, et la météo s’améliore comme prévu, on commence à avoir la tête dans les Miages 🙂

DSC00366

The Bad Step

Premier coup de tape pour les peaux de Rem, mais de toute façon en arrivant au pied de la première pente raide du Tondu on doit déja chausser les couteaux/crampons pour passer les coulées méga durcies. On arrive au sommet du Pain de Sucre du Mont Tondu quasi en même temps que 2 autres groupes, Chacuns etant parti d’un endroit différent: certains direct du regufe des Conscrits (pinglés, même si ya des BDs), d’autre de la Vallée (gloups)…

DSC00367

Arête de Neige du Tondu

Sommet Panoramique et descente directe histoire de retrouver des sensation. 2cm de poudre sur fond dur nickel dans le 45. Muche se rassure un peu pour le lendemain, bien que la remontée qui suit au refuge des Conscrits (ou ya des BDs) s’occupe de nous achever. Mais au moins la chaleur aide les peaux de Rem à coller (après 30min de stop au soleil tout de même).

DSC00369

Pain de Sucre du Mont Tondu. descente directe à l’aplomb du sommet à droite sur la photo, puis grande pente oblique vers la gauche

Au refuge peu après midi, on profite des BDs (faut suivre!), des omelettes au Reblochon, et bien sûr d’une tournée de Génépi, m’enfin c’est le printemps tout de même (bon ok là ya pas de rapport).

Lever 5h (ah làlà ce qu’on profite de pas avoir les enfants), pour l’attaque des Dômes de Miages avec tous les autres occupants du refuge: la course est lancée! ça commence par une longue trav en dévers causant ampoules unilatérales aux pieds. On tire un peu la langue jusqu’au Col des Dômes qui se fait désirer, surtout que de gros nuages arrivent du Sud et menacent de nous engloutir.

DSC00375

Lumières matinales dans la montée au Col des Dômes

Mais l’arête des Dômes est fidèle à sa légende, très belle et facile en neige ce jour là. En plus en arrivant au sommet, la descente d’Armancette nous tends les bras, et ce côté de la Vallée est bien dégagé.

DSC00377

C’est trop beau, Fuck

1cm de poudre sur fond très dur au départ, puis une pente légèrement revenue absolument jouissive sur le Glacier d’Armancette, large et plongeante sur la vallée de l’Arve.

DSC00382

On plonge sur le Glacier d’Armancette

S’ensuivent quelques passages plus bétons, un peu durs et raides, les skis vibrent et les cuissent souffrent, mais on perd vite de l’altitude pour finalement déchausser dans les Rhodos une centaine de metres au dessus du lac d’Armancette. Portage retour, coucou loufoques aux touristes en short montés en balade (c’est le print…. ok ok), et retour rapide à la voiture pour pouvoir déguster un bon repas aux Contamines, avec vue sur notre descente svp!

Bref, on a fait du ski de printemps, et c’était bien bon 🙂

Publicités
Publié dans Autre | Laisser un commentaire

Atoiamoi

Un week-end de beau temps, bonne neige et stable se profile enfin à l’horizon, c’est l’heure d’un à toi à moi (ou d’un à toi et moi, à moi pour les chanceux…).

Samedi, départ pour le vallon de Réchy avec l’équipe des mamans. On triche un peu en montant par les installations de Grimentz, on passe par la cabane des Becs de Bosson, on descend le vallon, puis on remonte au col de la Brinta, avant de redescendre sur St-Jean. Le vallon de Réchy, C’est un peu plat, mais c’est beeeaaaauuuuu !

Dimanche, départ pour le tour des Louérettes avec l’équipe des papas. On remonte le joli vallon de Crouye Grandze, avant de chercher un petit col qui nous amène au micro glacier d’Orchéra. Première belle descente tout poudre, puis on remonte la combe de la Rosette avant d’aller au sommet des Louérettes. Deuxième descente tout poudre aussi, on finit bien fatigués !

Publié dans Ski | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Golette

Petit aller-retour au lac de Salanfe en passant par la Golette, pour profiter de la super poudre et du soleil en altitude 🙂

Citation du jour, avant de redescendre côté sud de la Golette : « Mais vous allez quand même pas descendre par la, vous allez casser la trace de montée ! » …

Publié dans Ski | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Le couloir des Papownets

Partis pour le col du Jorat, et malgré les conditions Abomifreuses de boules d’avalanches regelées à traverser sur le bas, avec Quentin on a trouvé un petit couloir sans nom situé à mi-chemin à l’ouest de la Dent du Salantin et à l’est du Col du Jorat.

Il fallait y croire, mais c’était chouette! Valon sauvage, vu personne sauf un jeune chevreuil, un chamois, des traces de Lièvre jusqu’en haut du couloir (!?!), et quelques personnes qui traversaient depuis les Marécottes par le Col du Jorat.

Le couloir était en 30-40 cm de vieille poudre, ensuite du bon ski poudreux sur fond dur dans les pentes médianes sauf 2-3 endroits cartons, puis vraiment vitrifié sur le bas, on faisait pas les malins.

La NW du Salantin semble aussi bien skiable, mais là ça faisait déjà bien assez pour notre petit forme de Papounets.

 

Publié dans Ski | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Quand yen a marre, ya l’Valgaudemar

Pour nos 5 jours de permission avec Muche (et sans Bidules!), on a décidé d’aller faire un petit enchaînement dans un coin de l’Oisans que l’on ne connaissait pas: le Valgaudemar. Contraintes de départ du problème:

  • On est motivés (bien)
  • On n’a pas la caisse (moins bien)
  • On se souvient plus de notre dernière sortie de grimpe (aïe)
  • On a pas dormi depuis 6 mois (snif)
  • On est motivés (quoi ? je peux pas le mettre 2 fois???)

Du coup, on se concocte un petit programme crescendo en passant par 3 refuges, histoire de ne pas se taper trop de redescentes, et en incluant tout de même un peu de grimpe et l’ascension du boss du coin: l’Olan.

DSC09783

Ampoules dès la première montée… qui a dit qu’on était mal préparés ???

J1: montée au refuge des Souffles depuis Villar-Loubière. Même pas 1000m de déniv ahah quels rigolos, n’empêche qu’avec la canicule dans la vallée et les sacs pour 5 jours, fallait pas plus pour nos petits pieds, on est déjà pétés. Heureusement, accueillis avec un ptit thé à la menthe, des « graviers » (un indice: ça se boit…), et le dortoir des aides-gardiens juste pour nous, et bah ça va déjà beaucoup mieux 🙂

J2: On fait la grasse mat jusqu’à 8h (trop bon), puis on emprunte un temps le sentier des (nombreux) randonneurs qui font le tour des Ecrins en passant par le lac de Lautier, puis jusqu’au Pic Turbat.

DSC09791.JPG

Lac Lautier, but de randonné très valable du coin

Le Pic Turbat est un joli petit belvédère à 3000m, accessible en posant un peu les mains. Il nous permet aussi de reconnaître la suite du programme.

DSC09793.JPG

Montée au Pic Turbat, avec l’arête N de l’Olan qui se découpe bien dans le fond

DSC09795.JPG

Muche entame la descente Est reliant le Pic Turbat au Col Turbat. l’Olan en fond d’écran.

Suivant les recommandations du gardien (enfin il a fallu lui tirer les vers du nez), nous bifurquons dans la combe E pour ne pas perdre trop d’altitude et rejoindre rapidement le Col Turbat: ça paaaasse. Il faut juste bien gérer le sluff de cailloux (véridique), et désescalader quelques mètres. S’ensuit la descente du col Turbat, balisée en randonnée++ jusqu’à Font Turbat.

DSC09800.JPG

Petit plouf dans la rivière (les douches au refuge c’est pour les pinglés ;-))

DSC09804.JPG

La mythique Face N de l’Olan. (et la Méthode de séchage de la face Sud du Truc pour éviter le coup de soleil qui fait mal.)

On est super bien accueilli à Font Turbat: encore un dortoir juste pour nous, et un plat de Lasagnes au rebloch’ qui envoie du gros.

J3: En AR du refuge, on monte à la pointe du Vallonet pour faire le Pilier Sud: 7 longueurs de grimpe montagne dans un super Granit en posant quelques protecs.

DSC09808.JPG

A l’approche du pilier S de la Pointe du Vallonet, miam

DSC09813.JPG

Zeste d’ambiance et une belle grimpe, Muche en termine avec la dernière longueur de V

DSC09815.JPG

ça c’est fait, et à défaut de photo du sommet, on en prend une du pied

On a beaucoup aimé la voie, même s’il a fallu se ré-habituer à appuyer un peu sur les grosses, et chercher un peu la descente. Mais ça fait une très jolie voie, qui débouche sur un vrai sommet à 3000m. On a croisé personne de la journée dans ce qui serait vraissemblement une méga classique dans nos régions, c’est bonnaaaard et hautement recommendable. Le soir nous partageons la Croziflette qui envoie du gros avec l’ex prof de Math de Lycée de notre ami JC, drôle de coïncidence. (Et on a toujours personne d’autre dans notre dortoir si jamais vous vous inquiétiez pour nous).

DSC09819.JPG

Prêts pour le gros morceau… de Croziflette ?

J4: Première non-grasse matinée du trip pour aller faire la traversée de l’Olan par l’arête Nord et descendre par la voie normale Escarra. Personne d’autre que nous sur l’itinéraire, ciel bleu, un peu de vent mais pas trop, rocher tiptop et indications de la gardienne au poil! Ca déroule bien sur ce pilier (plus qu’arête). On peut passer à plein d’endroit pour corser ou non la difficulté, vraiment sympa.

DSC09823.JPG

Ptit jour à l’attaque du Diaclase, l’itinéraire évite le névé par le haut

DSC09826.JPG

On arrive sur l’arête Nord

DSC09828.JPG

Jolie grimpe, Joli caillou, et Joli coeur sur la fin de l’arête

DSC09830.JPG

Enfin du rocher pourri au sommet

On croise 3 cordée sous le sommet qui montent depuis le refuge de l’Olan. L’arête de descente est très belle également et plus effilée pour le coup.

DSC09833.JPG

La petite vire salvatrice à ne pas manquer dans la descente > C’est par là!

Après un petit mic-mac pour chopper les rappels avec notre corde de 50m (le premier rappels fait ~30m, mais on peut toujours désescalader), on retrouve le Glacier. RAS pour la suite de la descente sur le refuge de l’Olan, si ce n’est que j’ai laissé mon piolet tout neuf au pied du Glacier. Comme on s’en est rendu compte de l’oubli juste avant d’arriver au refuge, j’ai pu vérifier qu’il me restait encore un peu de jus pour refaire 500m de déniv aller-retour après 10h de course, bonnaaaaard (o_O’)

DSC09843.JPG

La garde du Parc National

Rencontre sympathique au refuge d’un couple qui avait traversé l’arc alpin à Ski, ça donne quelques idées (et des anecdotes sympa 😉

J5: On avait éventuellement prévu de grimper encore la Rouye, mais semble-t-il que c’est vraiment mieux d’avoir 2×50 pour en redescendre. Du coup on opte plutôt pour une petite descente tranquille dans le flot de randonneurs retrouvés, et un peu de repos avant de retrouver les bidules. A la Chapelle en Valgaudemar, après quelques Tourtons et de vrais cafés, on choppe une navette qui nous ramène quelques km plus loin ou on avait laissé la voiture au départ de cette traversée.

DSC09845.JPG

Retour sur le GR54 devant la Rouye > pour une prochaine visite!

Bref, on avait 5 jours de vacances dans le Valgaudemar (Et c’était bien 🙂

Et qu’est-ce qu’on dit ? Merci Mamie Moun!

Publié dans Alpinisme, Escalade, Rando | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Granit: l’Art des choix

Pas peu fier de ce titre 😉

Voilà donc un mini post (à l’image de notre activité grimpistique du moment…), mais tout de même on trouvait que ça valait la peine de vous signaler la présence de ce granit fissuré de toute beauté au petit spot du village du Cheylard, au Nord Ouest de l’Ardèche.

DSC09542.JPG

Entre 2 tours de vélo sur la Dolce Via, on s’est régalé sur ces petites voie entre le 5 tassé et le 7. Merci les grands-parents d’avoir gardé bidule pendant ce temps, et bidules 2 de ne pas avoir crié assez fort pour alerter les services sociaux 😉

Maintenant j’crois qu’on est prêts pour Etat de choc… ou pas.

 

Publié dans Escalade, Velo | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Mon garde, il skie

Nico a investi dans des nouveaux skis et chaussures, je l’accompagne pour un test complet: montée en neige dure et poudreuse, couloir nord en neige froide changeante, portage, face sud en moquette, repeautage, moquette à poil long puis carton infâme. Un peu mal au pied après plus de 2000m, mais à part ça il est content 🙂

20170219-img_135320170219-img_135920170219-img_136520170219-img_137420170219-img_138220170219-img_138720170219-img_141720170219-img_142220170219-img_143720170219-img_144520170219-img_145320170219-img_1457

Publié dans Ski | Tagué , , , | Laisser un commentaire